Stratégies fiscales de fin d’année

La fin de l’année 2019 arrive à grands pas. C’est l’occasion de mettre en œuvre certaines stratégies fiscalement avantageuses pour vous.
Si l’une ou l’autre vous interpelle, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

1) La cotisation du RÉER oubliée Ce n’est pas parce que vous devez liquider votre RÉER au cours de l’année où vous fêtez votre 71ème anniversaire de naissance que vous devez nécessairement arrêter de profiter des déductions RÉER. En effet, voici une stratégie utilisable après 71 ans à condition d’avoir des droits de cotisation inutilisés dans un RÉER ou d’être en train d’en accumuler.

La date butoir pour transformer votre RÉER en FERR est le 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans. Après, vous ne pouvez plus verser d’argent dans votre REER individuel. Supposons que vous atteignez 71 ans le 21 décembre 2019 et que vous travaillez encore. En 2019, vous accumulerez des droits de cotisation dans votre REER que vous pourrez utiliser en 2020. Mais vous devez transformer votre REER au plus tard le 31 décembre 2019. Il devient alors impossible pour vous de bénéficier des droits accumulés.
Quoi faire?
Faites une cotisation excédentaire dans votre REER en 2019 avant de le convertir en FERR. Vous aurez à payer une pénalité minime, mais vous pourrez ainsi bénéficier des droits acquis l’année de votre 71ème anniversaire de naissance.

2) Réaliser les pertes en capital Si vous avez des pertes en capital sur vos placements qui ne sont pas enregistrées, il est intéressant de vendre les titres avant la fin de l’année.
Si vous avez réalisé des gains en capital dans les 3 dernières années, ces pertes peuvent s’appliquer et ainsi contribuer à réduire vos impôts de 2019.
Attention aux pertes apparentes!
Si vous vendez des titres avec des pertes en capital, puis vous ou votre conjoint achetez le même titre à l’intérieur de 30 jours (avant ou après), votre perte sera réputée nulle et viendra augmenter du même montant le prix de base rajusté du nouveau titre.

3) Contribuer au REER de votre conjoint Si vous avez l’intention de cotiser au REER de conjoint, nous vous suggérons de le faire avant le 31 décembre de l’année, puisqu’il faut obligatoirement attendre 3 fins d’année civile après la dernière cotisation versée pour imposer le rentier du régime (le conjoint).

4) Retirer du CELI Si vous devez retirer de votre CELI à court terme, envisagez de le faire avant la fin de l’année. Puisque le montant retiré s’ajoute aux droits de cotisation de l’année suivante, vous pourriez cotiser la somme retirée dès le 1er janvier 2019.

5) Planifier vos crédits d’impôt Puisque certains crédits d’impôt et déductions fiscales sont calculés sur diverses dépenses faites au cours de l’année fiscale, assurez-vous d’effectuer vos paiements au plus tard le 31 décembre 2019 et de conserver vos reçus (frais médicaux, frais de placement, frais de déménagement, frais de scolarité, frais de garde…). En effectuant ces payements dans une même année plutôt que sur 2 ou 3 ans, vous pourrez maximiser vos crédits d’impôt.

Si vous désirez mettre en place une ou l’autre de ses stratégies ou en explorer d’autres, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

Éric Ste-Marie



MEMBRE DE :
Défiler vers le haut